Stades de Sainte Rose

 

La petite ville de l'est (6700 habitants) n'a que 2 stades.

 

Stade du Piton St Rose

Stade Thérésien Cadet

Stade du Piton Ste Rose

Tout Récent, car fait en 1995, il mesure 60x90 mètres et est en gazon naturel 

Dépourvu de vestiaires et de tribunes, il est situé au bord de la RN2. Il sert plutot aux entrainements,et aux enfants du quartier.

Il a été construit sur  la coulée de lave de l'éruption volcanique de 1977 (qui a englouti une gendarmerie et une station-service, avant de contourner l'église), et donc c'est surement le stade qui risque le plus, un jour, d'être rayé de la carte par une coulée de lave.

Stade Thérésien Cadet

Situé au 39 Pointe des Jardins au Piton Ste Rose (à proximité du collège Thérésien Cadet), le terrain fut aménagé dans les années 60 permettant à la SS Ste Rosienne de participer aux championnats.

Il fut même utilisé par l'AS St Philippe à ses débuts (au début des années 70).

En gazon Naturel, il mesure maintenant 110x60 mètres.

Pendant des années, il y eut simplement des gradins., comme le montre cette photo de 1994,

Avec la promotion de la SS Ste Rosienne en Division 1 à la fin de la saison 1994, le stade apparait vite inadapté. La commune de Sainte Rose, propriétaire du stade fit de gros travaux qui aboutirent à la construction d'une tribune de 800 places, et un changement total de l'éclairage.La tribune couta 5 millions de Francs ( 762000 Euros). Cette tribune fut inaugurée lors de 4e journée du championnat 1997 à l'occasion de la réception de la JS St Pierroise.

Ces travaux portèrent la capacité du stade à 1500 places, et des installations dignes d'un club de Division 1. 

L'entrée du public et des joueurs ne se fait pas du même côté.  6 vestiaires (2 arbitres et 4 joueurs) sont au bout de la tribune.

Les derniers gros travaux datent de 2011. 

Le stade possède aussi une buvette, une salle de rangeent et une salle de réunion.

Malheureusement, le dépot de bilan de la SS Ste Rosienne en 2002 et les difficultées de l'AS Ste Rose font que les grands matches ne sont plus que des souvenirs.

Les bancs de touche et la cabine de presse sont à l'opposé de la tribune, côté mer.

Le jour de la photo (en fin de saison) le terrain n'était pas au mieux.

Maintenant, le stade est ainsi :

Enfin, un mot sur Thérésien CADET : né en 1937 au Tévelave (commune des avirons), il est le plus grand naturalistre réunionnais. Ce fut le spécialiste de la flore réunionnaise et ses travaux font toujours référence. Il décède en 1987. On l' a aussi appelé le botaniste aux pieds nus. Le voici, au premier plan, au cours d'une de ses tournées :